Fred Goormand

AvatarHomme en couple libertin, francilien, jeune quadra dynamique.

Adepte sans borne du cunnilingus, inscrit au don d'orgasmes.

Pour en savoir plus : présentation.

Page FB | Goormand sur FB

Abonnement mail
A venir....

Thèmes qui seront abordés dans de prochains billets :

  • Timeline, la suite
  • To lick or not to lick
  • La loi du silence
  • Suite de la série "de l'origine ... à l'orgie"
Statistiques
Le blog libertin-goormand.net c'est :
Mer 16
Mai
2018

PostHeaderIcon Apogée

[ précédent ]

Alors que je suis allongé sur ce lit, je sens que les réjouissances ne vont pas se faire attendre, puisque me voilà "à la merci de l'équipe d'animation".

Je perçois que mes deux hôtes mystère se hissent sur le lit, chacune d'un côté. L'une des deux vient à la hauteur de mon visage et se met à califourchon. Le compteur d'excitation monte dans le rouge car j'adore faire un cunnilingus en face-sitting.
Et celle qui vient de s'installer ainsi le sait, à n'en pas douter !

Mon autre bienfaitrice se concentre pour sa part sur ma verge. L'émotion et la désorientation ne m'ont pas mis à mon avantage, et de gros soucis personnels m’encombrent l'esprit. Ma "bienfellatrice" fait fi de ces difficultés et me voilà bien vit(e) en forme.

Illustration non contractuelle...

Au passage, elle se trahi par une petite habitude assez unique, que je remarque immédiatement. Je suis donc convaincu que c'est bien Avant Tureuse qui me gâte ainsi. La moitié du mystère est élucidé !
Je me demande malgré tout par quel tour de force elle a pu être présente malgré ses impératifs professionnels.

Pour l'autre moitié, je n'ai plus aucun doute non plus, ma langue a déjà reconnu avec une quasi certitude missdactari. Mes doutes à propos du soit-disant rendez-vous médical s'avèrent justifiés.

Je me réjouis d'être en si bonne compagnie, et mon comité mystère vient enlever le foulard qui est encore autour des mes yeux. Je les garde fermés, pour pouvoir faire un pronostic sur l'identité des mes deux bienfaitrices, je suis sur de moi.
Une erreur pourrait pourtant être bien malvenue mais je me lance, faisant allusion aux raisons pour lesquelles elles ne devraient pas être là.

J'ai vu juste, je le sais en les entendant rire et j'ouvre les yeux, découvrant les deux demoiselles dans des ensembles de lingerie inédits qui leurs vont à ravir.

Nous devisons brièvement sur l'organisation de l’événement, qui a préparé quoi, qui a eu telle ou telle idée.
Et les mails ? pourquoi ai-je eu autant de mal à discerner leur auteur ?

La raison est simple : ils ont été écrits à 2, parfois en alternance, avec d'infinies précautions. Objectif atteint !

Puis les corps se rapprochent, la lingerie est lentement retirée et s'ensuit un trio endiablé. J'ai eu quelques occasions de faire des trios avec 2 femmes, mais elles restent rares et précieuses. La configuration présente est juste formidable. Sachant que mes talentueuses organisatrices ne sont pas bisexuelles, je fais de mon mieux pour ne négliger aucune d'entre elles, tout en profitant au mieux de l'instant, des plus délicieux.

Ces réjouissances ô combien agréables et sensuelles, me font quelque peu oublier le temps, l'agenda est pourtant bien huilé, et le comité d’organisation veille !
En effet, un autre temps fort est planifié et il s'agira d'être à l'heure pour cette nouvelle surprise.

Mais en attendant nous allons tous les trois pouvoir profiter du pique-nique préparé pour l'occasion : varié, gourmet, totalement adapté à la situation (croquer un morceau à trois nus sur un lit, ce n'est pas des plus courant).
Je goûte à tous les mets mis à disposition sur la grande couette blanche... en prenant garde à ne rien tâcher même si l'on me fait remarquer que "l'on ne dort pas ici ce soir".

Dommage, la chambre est agréable, le lit d'un confort élevé, et les écritures sur le mur invitent à laisser divaguer ses pensées jusqu'au sommeil.

Une de mes charmantes organisatrices me demande si j'ai bien pris mes chaussons de bain et mon peignoir. Comme indiqué dans les mystérieux emails, la surprise suivante va être aquatique. Je me demande à cet instant si nous allons devoir sortir de l'hôtel pour la prochaine activité...
... et je prie pour que ce ne soit pas le cas quand on me demande de me mettre en tenue de bain de suite, en me bandant à nouveau les yeux !

Je me retrouve à nouveau dans l'ascenseur, moyennement à l'aise, j'aimerais autant éviter d'épater la galerie avec ma tenue de curiste... même si je doute que ce genre de blague ne soit au programme.

L'ascenseur nous a en fait mené au sous-sol, dans les couloirs duquel on me guide vers une pièce dont la sonorité et l'odeur sont bien particulières...
Avant Tureuse m'enlève le bandeau : nous sommes dans une magnifique pièce qui sert d'écrin à un grand bassin équipé de jets et autres équipements de balnéo.

Le tout est luxueux, et respire la détente et la sérénité. La décoration est magnifique et apaisante, la luminosité parfaite d'intimité et de confort, avec des dispositifs à changement de couleurs progressifs. Le bleu turquoise du bassin, qui peut facilement accueillir une quinzaine de personnes, est un appel immédiat à l'immersion.

Nous rentrons dans l'eau, la température n'est pas très élevée, mais nous n'avons pas froid non plus.
Une bouteille de Champagne est à notre disposition et j'apprends alors que le spa a été privatisé pour notre usage, pendant une heure.
D'où le timing à respecter.

Je me rappelle alors que missdactari avait évoqué quelques mois auparavant un site qui recensait les hôtels parisiens dont on pouvait privatiser l'espace spa / balnéo.

La bouteille est accompagnée d'une boite de macarons, que missdactari dispose sur une assiette au bord du bassin. On touche du doigt la grâce d'un moment idéal, tout en détente, entre nous, dans un si beau décor, l'eau tantôt caressant tantôt massant nos corps.

La sensualité des caresses, des frôlements des corps nus dans l'eau, le vin et les macarons nous font passer un moment exquis.
Nos yeux restent écarquillés, nous apprécions le confort et la paisibilité des lieux... Nous savons que personne ne viendra nous y déranger.
Nous sommes tous les trois conscients que nous vivons un moment rare et précieux.
Je suis infiniment comblé par tant d'attentions et j'oublie totalement mes soucis, pourtant omniprésents. Le temps nous est compté et nous allons en profiter.

L'heure défile bien vite sur la grande horloge du spa, rassasiés par notre dessert et par les flûtes que nous avons vidées il nous faut bientôt regagner la chambre.

Profitant jusqu'à la dernière minute et même un peu plus, il nous faut bien nous résoudre à nous extirper de l'eau non sans avoir profité des différents jets et remous une dernière fois.

De retour dans la chambre, il nous reste du temps pour quelques folies.
Je passe à la salle de bain, et alors que j'en ressors, une vision paradisiaque me saisit. Mes deux bienfaitrices sont côté à côté sur le lit, la croupe tendue, sourires aux lèvres.
Je savoure ce joli tableau, et me sens comblé et honoré de cette délicate attention, alors que l'excitation remonte de plus belle.

L'embarras du choix étant mon seul souci, je profite de l'instant présent et des multiples possibilités offertes par la configuration du trio FHF.
La sensualité est à son comble, les plaisirs variés et merveilleux.

Puisqu'en ce jour je peux me permettre (presque) tous les caprices, nous finissons sur un cunnilingus en face-sitting à deux filles. Elles se tiennent dans les bras l'une de l'autre pour ne pas vaciller.
L'exercice s'avère un peu acrobatique, mais très plaisant pour moi (et tout à fait inédit).

Nous prolongeons ces derniers instants de débauche avec tendresse et dans des positions plus conventionnelles, mes yeux dans ceux de missdactari. Puis mon regard trouve ceux d'Avant Tureuse. Je poursuis cette alternance tandis qu'un profond orgasme vient me saisir.

La fin de la réservation en "Day Use" approche, il nous faut nous préparer à retourner à une vie normale.
Nous savons tous les trois que le retour à la réalité va être un choc.

Petit avertissement pour ceux qui auraient le bonheur de tenter l'aventure du trio FHF : la consommation de préservatifs est élevée !
Le rangement de la chambre post câlins est assez surréaliste, avec le recul je me dis que ç'aurait été une belle occasion de tenter le préservatif féminin...

Nous quittons les lieux, quelques minutes après l'heure limite. Le personnel de l'hôtel nous regarde de façon complice alors que nous nous présentons tous les trois pour le check-out.

Avant Tureuse part de son côté, et je continue mon chemin avec missdactari qui va me déposer. Le soleil a fait son apparition et je suis ébloui, mais est-ce seulement le soleil ?
Je suis pantois, béat... en chemin, nous passons devant "l'Impasse des Deux Anges", incroyable coïncidence ?

Quoi qu'il en soit je sais que je viens de vivre un moment totalement unique et qu'il va me porter longtemps. Comme une magnifique oasis au milieu de mes tourments. Je sais aussi que je m'en souviendrai longtemps, surement toute ma vie, et à chacun de mes anniversaires. J'ai une profonde gratitude pour mon mystérieux comité.



Il y a 2 commentaires pour “Apogée” Flux RSS des commentaires

Laisser un commentaire