Fred Goormand

AvatarHomme en couple libertin, francilien, jeune quadra dynamique.

Adepte sans borne du cunnilingus, inscrit au don d'orgasmes.

Pour en savoir plus : présentation.

Page FB | Goormand sur FB

Abonnement mail
A venir….

Thèmes qui seront abordés dans de prochains billets :

  • Timeline, la suite
  • To lick or not to lick
  • La loi du silence
  • Suite de la série "de l'origine ... à l'orgie"
Statistiques
Le blog libertin-goormand.net c'est :
Dim 30
Décembre
2012

PostHeaderIcon Une journée d'anniversaire bien remplie (partie II)

[ précédent ]

De retour dans le dédale du métro parisien, après de nombreux trajets celui-ci nous amène à notre première étape libertine, destination Pyramides.
Nous remontons rapidement la rue Thérèse et passons le hall discret des Chandelles.

Nous sommes comme à l'habitude très bien accueillis, à savoir tapis rouge pour missdactari, erreur volontaire sur le prénom en ce qui me concerne... que voulez-vous ici les femmes sont reines, il faut l'accepter ou changer d'établissement.
Ce qui tombe bien puisque, pour cet anniversaire, j'ai à cœur d'ouvrir les hostilités coquines de la meilleure façon qui soit. Je ne suis pas encore fixé sur les détails : gang bang endiablé, concours de cunnilingus allongée sur le bar, autres délices ?
C'est aussi l'ambiance du jour, les hommes présents, et surtout les envies de la principale intéressée qui donneront le ton.

Après notre périple "love shops" nous avons grand besoin de nous désaltérer, et le passage au bar permet de s'habituer à la faible luminosité du club.

Le bar des Chandelles

C'est même l'endroit idéal pour se préparer à la semi obscurité des espaces de débauche.

Requinqués, nous ne perdons pas une seconde pour nous diriger vers notre zone préférée : le grand matelas à la forme incurvée à l'angle du club, motif en toile de Jouy, murs rougeoyants...
Comme souvent nous "ouvrons le bal", sans trop préjuger de la suite,  il s'agit simplement de démarrer le jeu, et de voir ou la suite nous portera.
Evidemment nous pouvons (enfin, surtout missdactari en l’occurrence) refuser ou accepter certaines approches, pour influencer sur la teneur des ébats.

Un premier homme s'approche, qui ne m'est pas inconnu... nous avons déjà batifolé avec lui et je sais que la miss l'apprécie. Il n'est pas accompagné comme il l'était lors de notre précédente rencontre, mais ce n'est finalement pas si mal car cela m'évitera de me disperser.
Le trio commence, d'abord en douceur. Notre invité sait-y faire, on le sent habitué des clubs et expérimenté, à l'écoute.

Ce n'est donc qu'une demi surprise lorsque missdactari refuse poliment les propositions d'autres hommes, à l'évidence elle a déjà tout ce qu'il faut pour être comblée. Pas de Gang-Bang endiablé pour cette fois.
Je ne sais pas si notre complice est au courant qu'il s'agit d'un jour spécial, je me plais à penser qu'il ne l'est pas, mais que c'est tout simplement un gentleman qui a tout comme moi à cœur de combler sa partenaire.
Chose rare et ô combien précieuse, nous sommes lui et moi sur la même longueur d'onde. Sans nous parler, chacun trouve sa place, les bons gestes.
Nous sommes totalement complémentaires et servons un but unique : donner à la belle un maximum de plaisir.

Je la sens particulièrement excitée lorsqu'il la pénètre avec assurance dans une magnifique levrette, pendant que je suis allongé et gratifié d'une délicieuse fellation.

Levrette HHF
Il saisit fermement la miss par les hanches, sait-il à quel point elle apprécie ce geste ? Voyant le trouble dans ses yeux, je n'hésite pas une seconde à ajouter le petit plus qui l'amènera à l'extase.
Humectant deux doigts de salive, je passe la main entre les cuisses de notre consentante victime et je m'applique à caresser son clitoris de la meilleure façon.
C'est que je commence à savoir comment elle fonctionne !
L'effet ne se fait pas attendre : un soupir, un léger gémissement... il m'a semblé que son corps s'est raidit pendant une fraction de seconde.

Mon semblable a de toute évidence perçu lui-aussi ces signaux. Il me jette un rapide regard, j'y réponds par un sourire motivé et un œil pervers dirigé vers l'entrejambe de missdactari.
Pendant que je m’assure que mes doigts restent suffisamment humides, il augmente légèrement l'amplitude de ses mouvements, ressert ses mains et maintient la cadence.

Levrette Trio HHF

L'ascension vers l'orgasme semble bien engagée, voir inéluctable... je le perçois dans les yeux de missdactari, l'explosion est proche... il s'agit de ne rien lâcher.
Arrive alors ce moment délicieux, juste avant la jouissance, lorsqu'elle se laisse submerger, lorsque le retour en arrière n'est plus possible, lorsque pendant quelques secondes elle ne peut qu'attendre impuissante cette petite mort.
Un gémissement un peu rauque vient couronner notre entreprise, mais nous ne laisserons aucune échappatoire à notre victime et elle ne perdra pas un fragment de son plaisir.

C'est seulement une fois assurés que l'orgasme est complet que nous croisons à nouveau notre regard, satisfaits d'avoir si bien coordonné nos efforts.
Et tout cela sans échanger un seul mot...

Est-ce lié à ce jour particulier ? Je me plais plutôt à croire que le hasard a bien fait les choses.

Les jeux se poursuivent encore quelques temps, même si nous avons atteint un sommet pour le moment.
Le mieux étant l'ennemi du bien, nous ne tenterons pas de renouveler tel exploit dans l'immédiat.

Ayant rendu les armes, récupéré nos vêtements respectifs et repris nos esprits sous une douche bienfaisante, nous retournons vers le bar, le cœur léger.
Lumière feutrée, ambiance joviale et détendue... comme à l'accoutumée, les Chandelles est un club où l'on se sent bien et où le temps passe évidemment trop vite.

Je suggère à missdactari un second round, abondance de bien ne nuit pas dit-on...
Mais elle préfère en rester là et garder des forces pour le soir, et puis nous avons un agenda à tenir !

Nous prenons donc congé, et remontons au vestiaire. La miss revient à une tenue plus adaptée pour la suite de la journée pendant que nous échangeons quelques mots ironiques avec Bernard, le maître des déjeuners scandaleux et des after-work coquins.

Place Clichy

Notre prochaine étape nous amène vers la place Clichy, mais cette fois ce ne sera pas pour s'y garer à la faveur d'une sortie dans le quartier de Pigalle.
Il est temps de reprendre des forces, et après le plaisirs des corps, nous allons laisser place aux plaisirs de la table.

Le choix était vaste, mais nous parlions de partager un grand plateau de fruits de mer depuis quelques temps déjà... quelle meilleure occasion pour assouvir cette envie ?
Nous prenons place à la table de la brasserie Wepler. Soutenant le prix littéraire du même nom et faisant face à la statue de Moncey, l'établissement propose à sa carte quelques plateaux forts appétissants.
La décoration vintage et ses photos de cinéastes nous font changer d'époque, alors que notre goût pour les conversations détendues autour du sexe contraste largement avec la bienséance du lieu.

Brasserie Wepler

Ce côté provocateur que nous partageons nous amuse toujours autant, et nous nous demandons ce que les autres convives ont fait de leur journée, ce qu'ils feront de leur soirée...
Probablement leur programme est-il différent du nôtre, et je ne manque pas de me sentir privilégié.

Alors que le plateau de fruit de mer est servi sur une table attenante compte tenu de sa taille, nous nous entendons sur un plan d'attaque infaillible, qui va le mener à sa perte.
Lentement mais surement, gâtant nos palets, nous faisons honneur à l'assortiment et marquons notre victoire en nous accordant un dessert.

Je ne sais pas encore précisément quel établissement nous accueillera pour la nuit. Missdactari a gardé le secret, mais à voir ses yeux briller et une certaine impatience, il est évident qu'elle a porté son dévolu sur un établissement d'exception.

La nuit est tombée pendant notre dîner, et nous retrouvons l'agitation nocturne du quartier qui nous est coutumière. Il n'est point besoin de s'engouffrer dans une bouche de métro cette fois-ci. Car l'établissement mystère est à quelques pas...

[ suivant ]

Crédits photos : L'ancien blog de Valérie H (des Chandelles), Love MMF threesome pic's & fantasies, Candaulismes, WikiPedia, Yelp (ex Qype).

 



Il y a 8 commentaires pour “Une journée d'anniversaire bien remplie (partie II)” Flux RSS des commentaires

  • Comme une image

    La suite dans deux mois ? Pffffff…

  • missdactari

    Il ne faut pas oublier de préciser que j'ai remercié comme il se devait mes deux... bourreaux de plaisirs pour m'avoir si dignement fêté mon anniversaire !

    Et c'est fou comme aussi bien prise en mainS, on occulte totalement ce qu'il se passe autour ^^

  • Goormand

    @CUI : ben p'tet bien, comme on discutait en off j'ai parfois à faire des arbitrage "sortir vs écrire dans mon blog".
    Et je préfère accumuler les sujets de futurs articles...

    @missdactari : installez vous mademoiselle, on s'occupe du reste :p

  • Alex ZeBot

    J'ai vu juste un GB au Sexodrome il y a trois ans. Une femme était allongé dans la salle vidéo et acceptait presque tout le monde, son homme te touchait pour voir si tu étais bien couvert.Tandis qu'elle sucait, tu pouvait la baiser, mais rien de spécial. Les mecs (souvent des papi à la retraite) faisaient la queu comme à l'Auchan devant une caisse. Moi, personnellement je n'ai pas trouvé très agréble cette expérience. Peut-être il y aura d'autre GB beaucoup plus hard comme à la Chéminé, mais la femme est traité vraiment comme un objet, elle peut (elle ne veut pas) juste sentir le sexe, mais pas d'autres choses, comme le soufle, les mains, le corps...Quant au récit, c'est un peu "trop bien écrit". Donc pas trop crédible. Il y a d'autres libertins qui écrivent (missdactari, kicekoule, et surtout Libertango) et leurs récits tiennent la route.

  • Goormand

    Ce message a été considéré comme du SPAM et j'ai cru initialement qu'il s'agissait d'un robot, puis je me suis ravisé, le texte paraissant à propos...

    Et pourtant : le lien vers le site Web semble plutôt être de la pub (je l'ai enlevé, du coup).
    Et puis la fin du texte parait incohérente : dire que je pipote mais missdactari ELLE est crédible, ça tombe mal, c'était SON anniversaire.
    Je ne pense pas qu'elle me laisserait écrire n'importe quoi sans réagir.

    Et puis Kicecoule, libertango, n'écrivent pas / plus depuis un moment.
    Serait-ce la copie d'un message pompé sur doctissimo ?

    EDIT : trouvé la source : http://forum.doctissimo.fr/doc.....tm#t486861
    Ce message est donc bien l'oeuvre d'un Robot... allez je change juste le nom de l'auteur et je le garde en vitrine, parce qu'il a le mérite de m'avoir fait douter...

  • missdactari

    Rhalala le petit monde des fake est bien triste... pour eux !

  • Candaulisme

    Ah... Il est toujours plaisant de voir que mon plaisir de vivre des moments d'exception et hors du temps aux Chandelles est partagé par mes consœurs (et leur chevaliers servants).

    Même si ce post est un peu ancien j'y retrouve les sensations vécues en ce début d'année 2016 en after work, seule ou accompagnée.

    Merci pour ce blog que je découvre.

    Annabelle

  • Goormand

    @Annabelle

    Merci pour votre visite, votre blog va certainement avoir beaucoup de succès !

Laisser un commentaire