Fred Goormand

AvatarHomme en couple libertin, francilien, jeune quadra dynamique.

Adepte sans borne du cunnilingus, inscrit au don d'orgasmes.

Pour en savoir plus : présentation.

Page FB | Goormand sur FB

Abonnement mail
A venir….

Thèmes qui seront abordés dans de prochains billets :

  • Timeline, la suite
  • To lick or not to lick
  • La loi du silence
  • Suite de la série "de l'origine ... à l'orgie"
Statistiques
Le blog libertin-goormand.net c'est :
Jeu 27
Janvier
2011

PostHeaderIcon De l'origine ... à l'orgie (IV)

[Précédent]

Notre première sortie nous a donné l’envie de renouveler l’expérience…
Nous reparlons de nos envies et surtout de nos limites respectives (il s'avèrera bien vite que nous n'avons pas tout prévu).
Comme nous avons apprécié l’hyppocampe, nous choisissons d’y retourner.
Le but n’est pas de tester tous les clubs le plus vite possible, mais plutôt de se mettre à l’aise dans un club qui nous sied et que nous allons apprivoiser…
Nous voulons faire des rencontres, travailler sur les possibilités de jeu, la découverte d’autres lieux viendra en temps utiles.

Nous poussons donc la porte une seconde fois, et l'appréhension du début a déjà fait une place plus importante à l'excitation, je me sens presque habitué !

L'accueil du club

Ce soir, il y a plus de monde, et l'ambiance est plus chaude. Nous observons les ébats en cours çà et là.

Beauté des corps enlacés, bercés de lumière rouge tamisée, ombres délicates.
Tout cela tranche avec les images pornographiques auxquelles je me suis exposé durant nos périodes de disette sexuelle, c'est tellement plus doux et plus sensuel...

Un des coins câlins, lumière rouge tamisée

...  et en même temps moins stimulant que ce que j'avais escompté.

Il y a quelque chose qui cloche !

Comment se fait-il que je sois dans le temple des milles et un délices et que je ne sois pas plus excité ?
Physiquement surtout, je ne suis pas dans l'état dans lequel je devrais, en toute logique, me trouver !
Le cerveau du bas a-t-il subitement cessé de fonctionner ?

Ce décalage m'inquiète, me fait douter... mais en aucun cas je n'ai envie d'abandonner ce tout nouveau monde que je découvre à peine.

Au détour d’un coin câlin, nous observons une scène sensuelle et enthousiasmante…
Un couple nous aborde de manière douce mais directe...
Ils sont plus âgés que nous mais ont tous deux beaucoup de charme.
"Nous sommes débutants" indiquons-nous rapidement, "et alors ?" rétorquent t’ils.
Ils nous guident vers le matelas, ils sont doux et nous mettent en confiance.

La cage juste à coté du coin câlin de notre premier échange

Madame a l'air très à l'aise avec l'homme du couple, pendant que fébrilement  je découvre le corps de sa compagne.
Elle a la peau douce, elle est souriante, attirante... pourtant mon érection est partie se cacher je ne sais où.
J'ai peur qu'elle ne me le reproche mais elle me rassure et me caresse avec tendresse.

Le couple échange quelques mots discrètement. La femme propose, suffisamment fort pour que j'entende, que son compagnon pénètre Madame.

Echange de regards : petit pincement mais pas de malaise… et puis nous sommes là pour ça, non ?!
J'acquiesce discrètement.

J'ai une forte appréhension... non pas de ce qui va se passer, mais de MOI.
Comment vais-je réagir ? Vais-je supporter de la voir prise par un autre ? En souffrir ?
Il fait preuve de beaucoup de douceur, et finalement mes appréhensions s'envolent... le cataclysme redouté ne s'est pas produit, je suis simplement ému et heureux pour Madame.

De son coté, elle a l'air d'apprécier, il le sent et s'enhardi...
Elle jouit bruyamment, la tête en arrière, les mains crispées sur le matelas.
Elle est belle, tellement belle...  je suis heureux pour elle, et heureux d'avoir bien réagi malgré mes craintes.

De mon côté, ne pouvant offrir de pénétration à ma douce partenaire, je propose naturellement un cunnilingus : j'en ai très envie, et mon absence d'érection ne saurait m'en priver !
Je me délecte de savourer, pour la première fois, l'intimité d'une autre...
Elle est différente, mais j'aime tout autant la douceur de sa peau, son goût délicieux, son odeur subtile et enivrante à la fois.

Je ne saurai dire si elle a jouit, tant je suis absorbé et fasciné par la caresse que je lui prodigue.

Image non contractuelle, mais je m'y verrai bien 🙂

Elle me félicitera avec insistance toutefois, ce qui me motive et me rassure sur mes qualités de butineur.

Remis de nos émotions, nous buvons un verre avec ceux qui viennent de nous offrir ce premier échange réussi.
Nous apprenons qu'ils se prénomment Maria et Michel. Ils nous racontent leurs sorties, nous donnent quelques conseils...
L'heure est déjà bien avancée et ils quittent le club.

La nuit se termine la tête pleine d'étoiles, le cœur léger... et des heures de discussions en perspective.
Nous faisons cette fois aussi un long débriefing sur l’expérience que nous avons vécue.
L’échange avec  Maria et Michel, bien sûr, la façon dont ils ont su nous aborder… la discussion que nous avons eue avec eux…

Et aussi… ma panne. Elle me parait totalement contre nature !
Est-ce un évènement isolé ou bien une tendance lourde, un obstacle qu’il va falloir éliminer ?
Le forum doctissimo me rassure : à ce que je lis, beaucoup d’hommes débutants, surtout en couple, ont eu les mêmes soucis, plus ou moins longtemps.

Je croise les doigts pour ne pas être parmi les plus longs…

[Suivant]

Les illustrations du club viennent toujours du site de l'hyppocampe...
La dernière photo via good lil girl.


Il y a 8 commentaires pour “De l'origine ... à l'orgie (IV)” Flux RSS des commentaires

Laisser un commentaire