Fred Goormand

AvatarHomme en couple libertin, francilien, jeune quadra dynamique.

Adepte sans borne du cunnilingus, inscrit au don d'orgasmes.

Pour en savoir plus : présentation.

Page FB | Goormand sur FB

Abonnement mail
A venir….

Thèmes qui seront abordés dans de prochains billets :

  • Timeline, la suite
  • To lick or not to lick
  • La loi du silence
  • Suite de la série "de l'origine ... à l'orgie"
Statistiques
Le blog libertin-goormand.net c'est :
Lun 24
Avril
2017

PostHeaderIcon ... de l'Envie

Ce texte est une contribution d'Avant Tureuse (merci !)
C'est le premier trio de ma vie qui est "prémédité". Je n'ai donc pas eu d'effet de surprise, et l'attente, l'anticipation, le désir de ce moment me taraude depuis plusieurs jours.
Et même si j'essayais de ne pas trop y penser, ni de paraître trop fébrile, c'était là, tapi dans un des recoins de mon cerveau tortueux comme un petit serpent qui se rappelait à moi, à chaque instant.
On y est, je ne suis qu'envie, je dégouline, je sens mon odeur et mon excitation qui nous enveloppent tous les trois, je passe en mode animal.

J'ai les deux pour moi, les deux à déguster, je prends mon temps, je suis toujours assise, j'en ai un dans chaque main, ma langue passe de l'un à l'autre. Je les savoure, j'adore...

Je me laisse porter par ce moment où plus rien n'existe que cette bulle de bonheur. L'un et l'autre achèvent de se déshabiller et nous nous réfugions sur le lit. L'un de mes amants s'allonge sur le dos, je rampe vers lui pour le sucer encore. Pendant ce temps, l'autre enfile un préservatif et viens de suite me prendre en levrette. J'adore.
Le premier rassemble mes cheveux dans sa main et relève ma tête, il m'embrasse, me regarde, et me dit que je suis belle ainsi. Je force sur ma bouche pour le prendre plus loin dans ma gorge, il gémit. Puis, il se tortille et se glisse sous moi pour un 69. Sauf que mon autre amant est toujours en train de me pilonner en levrette! C'est un plaisir infini qui m'envahit, c'est vraiment une sensation indescriptible d'être remplie par l'un, et de belle manière, et léchée par l'autre qui y met toute son envie, toute sa technique parce qu'il aime ça infiniment...

Et je m'envole, c'est bon comme pas possible, comme je n'imaginais pas...

 

Les rôles s'inversent. Je me retrouve sur le dos, avec des doigts experts qui me fouillent, et mon deuxième amant à califourchon sur mes seins, avec sa queue plantée au fond de ma gorge. Je le regarde.
Je sais de quoi ma fontaine est capable, j'ai déjà ruiné plusieurs lits, alors je me retiens de jaillir et je me concentre très fort sur l'action simultanée de ma bouche et de mes mains.
C'est magnifique un homme qui jouit je trouve. Celui-ci est au bord, je le vois, il finira sur mes seins dans un spasme et un râle de plaisir.
Alors qu'il reprend son souffle et ses esprits, son comparse m'attrape pour un missionnaire endiablé, et enchanteur. Je vois notre ami, qui s'éloigne de nous pour tranquillement s'installer dans un fauteuil, qu'il place stratégiquement face au lit.
Il se sert une coupe de champagne, s'allume une cigarette, et profite du spectacle que nous lui offrons bien volontiers.
J'adore les gens qui savent profiter de tous les plaisirs possibles.

La queue de mon amant est dure et toute tendue, je le rapproche de moi, j'essaie de l'aspirer en moi, j'aime cette sensation d'être pleine de lui. Et j'aime aussi l'idée qu'on nous regarde. En général, je m'en fiche totalement tellement je ne suis concentrée que sur ce que je vis, mais là, le spectateur s'est installé à un mètre de nous, avec sa clope et sa coupe de champagne, et ça me touche et m'émeut.
Les actions combinées des yeux de l'un sur ce missionnaire, et de l'autre qui me prend, qui me pilonne me font partir à nouveau et j'arque mon bassin sous la décharge qui se répand dans mon corps.

Je suis épuisée et le câlin post-coïtal est le bienvenu. J'adore que nous le fassions à trois, moi au milieu, en mode princesse, mes bras autour d'eux deux, leur mains caressantes sur mon corps. L'adrénaline continuant à se répandre dans mes veines.

J'ai vraiment du mal à m'arracher à ce moment magique dont l'intensité et l'érotisme continuera de me porter pendant des jours et des semaines. Il est des soirées qui vous habitent avant pour l'exaltation, le désir fou et l'anticipation, qui vous font décoller pour le moment torride qu'on est en train de vivre, et qui laissent résonner le souvenir des sensations inouïes qu'on y vit.

Ces instants là sont particuliers, empreints de fougue, et d'une luxure magnifique qui me laisse transpirante, tremblante et souvent échevelée (et qui déclenche parfois mes pleurs tant les ressentis sont forts), et portent les protagonistes qui ont la chance de les vivre de manière incroyable.
J'ai l'immense chance d'avoir autour de moi des amants attentifs au plaisir de la femme que je suis, mais qui savent aussi profiter de l'instant. Ici, maintenant.

Il est tard à présent, affreusement tard.. Petit chat va finir ce qui nous reste de nuit chez moi dans mon lit. Nous nous extirpons avec peine, j'ai du mal à finir la soirée, nous remercions notre hôte pour tout ce partage, et retraversons la banlieue parisienne pour aller nous effondrer dans mon lit, épuisés et heureux.
Ce trio là, avec ces deux-là, une vraie bulle de bonheur, plein de souvenirs.



Il y a un commentaire pour “... de l'Envie” Flux RSS des commentaires

  • Estelle

    De l art d être bien entourée.. 😉
    Nous sommes d accord, un être qui jouit est d une beauté fracassante solaire, la jouissance bien plus que la simple acmé du plaisir est surtout une émotion, vécue et partagée.
    Votre complicité est belle à lire et grâce à vos mots nous ne pouvons que frémir avec vous de tant de plaisirs.

    Merci pour cette jouissive suite.

Laisser un commentaire