Fred Goormand

AvatarHomme en couple libertin, francilien, jeune quadra dynamique.

Adepte sans borne du cunnilingus, inscrit au don d'orgasmes.

Pour en savoir plus : présentation.

Page FB | Goormand sur FB

Abonnement mail
A venir….

Thèmes qui seront abordés dans de prochains billets :

  • Timeline, la suite
  • To lick or not to lick
  • La loi du silence
  • Suite de la série "de l'origine ... à l'orgie"
Statistiques
Le blog libertin-goormand.net c'est :
Mar 2
Novembre
2010

PostHeaderIcon De l'origine ... à l'orgie (III)

[Précédent]

Petit pincement au cœur, la porte s'ouvre... j'ai imaginé ce moment des centaines de fois depuis que je sais qu'il va se concrétiser.

Les renseignements au téléphone étaient rassurants, nous avons choisi une soirée couples1 et donc il ne devrait pas y avoir d'hommes seuls.
Pourtant je ne peux m'empêcher d'avoir une appréhension à l'idée de pénétrer pour la première fois en un tel lieu de perdition.
A l'appréhension se mêle l'excitation de la découverte, de l'interdit, et au final tout cela donne une certaine sérénité, du moins apparente.
Quelques questions trottent forcément dans la tête : les débutants sont-ils bien vus ? acceptés ? vais-je plaire (physique, tranche d'âge), les autres nous plairont ils ?
Au-delà de ces questions... comment vont se passer les approches ? comment aborder ? comment serons-nous abordés ?

Les questions se bousculent, mais nous sommes déjà dans l'entrée, le lieu n'est pas glauque, l'accueil souriant même s'il est un peu sec au premier abord, et s'adoucit lorsque nous indiquons être débutants.

Vestiaire...

Il est temps de se mettre en tenue

Après avoir payé et récupéré serviettes et paréos, nous voilà dans les vestiaires à nous dévêtir.
Je ne suis pas un habitué des sports collectifs, et n'ai quasiment jamais pratiqué le naturisme... contrairement à mon attente, la mise à nue ne pose pas de souci particulier. Je serai presque détendu.
Madame n'a pas de soucis non plus, mais cela ne m'étonne point.

Nous franchissons finalement la grande porte qui sépare les vestiaires du reste du club... grosse inspiration, ça y est nous faisons notre entrée.

Entree

Nous y sommes

La lumière est légèrement tamisée, c'est agréable : à mi-chemin entre l'intime et l'agressif.
L'ambiance est feutrée, quelques discussions çà et là mais pas de vacarme.
Les gens sont plutôt souriants, et nous regardent pour certains sans toutefois nous dévisager.
Tout cela coule sur moi avec douceur, bien loin du "coup sur la tête" auquel je m'attendais !

La nudité ne pose plus aucun problème, les autres sont nus aussi sous leur paréo, il y a toutes sortes de physiques et d'âges.
C'en est presque décevant, les autres clients sont représentatifs du monde extérieur que je viens d'abandonner comme dans une parenthèse, si ce n'est qu’ils sont dénudés.

En quelques minutes je me sens à l'aise, nous visitons paisiblement le club, découvrant les différents coins câlins, appréciant leur diversité et pour certains leur taille... tentant d'imaginer ce qu'il peut s'y passer pendant les temps forts.

Coin Câlin

Coin Câlin

Imaginer seulement, car le club est calme, et la fréquentation faible.
Nous sommes le premier samedi du mois d'Août, beaucoup de vacanciers sont sur les routes du départ, et les juillettistes pas encore rentrés, le club est donc plutôt vide et les coins câlins abandonnés.

Petit tour sous la douche, puis le hammam... très agréable moment de détente.
Quelques clients entrent et sortent du bain de vapeur, quelques regards sont échangés : est-ce une invitation ou juste une "évaluation" ?
Comme pour tous les débutants j'imagine, la question des codes et des usages se pose... alors nous observons et tentons d'apprendre vite.

hammam

Dans la chaleur du hammam

Cette première soirée se passe tranquillement, nous profitons des installations, prenons un verre au bar...
Nous n'avons  pas vraiment d'affinités avec les rares couples présents, et ne sommes pas l'objet d'une approche clairement exprimée...

Nous décidons donc de nous installer tous les deux dans un coin câlin ouvert...
Si la pratique ne change pas spécialement de ce que l'on peut faire "à la maison", le fait d'être dans un lieu dédié au plaisir, en dehors du lit, là ou d'autres peuvent passer, regarder, et potentiellement nous rejoindre, ajoute sans conteste du piment.
Et à la fois, cette possibilité d'être rejoints ou épiés me sort de ma zone de confort : comment vais-je réagir, que faudra-t-il faire ?

Nous ne  sommes pas particulièrement dérangés, juste un peu observés.
A cette occasion, je confirme mon impression de toujours que je ne suis pas spécialement exhib', et si le regard des autres me déconcentre, il ne me bloque pas non plus.

Le retour est l'occasion d'une longue discussion, qui se poursuit tard dans la nuit...
Débriefing : nous nous repassons la soirée chacun avec ses mots, commentant la soirée, s'arrêtant sur des détails, le lieu, les autres clients...
Nous prenons conscience du monde qui s'ouvre à nous, cette première expérience est positive, et nous avons envie de poursuivre.

[Suivant]

Les illustrations viennent du site de l'hyppocampe, le club de notre première sortie.
  1. voir la PAQ []


Il y a 4 commentaires pour “De l'origine ... à l'orgie (III)” Flux RSS des commentaires

Laisser un commentaire