Fred Goormand

AvatarHomme en couple libertin, francilien, jeune quadra dynamique.

Adepte sans borne du cunnilingus, inscrit au don d'orgasmes.

Pour en savoir plus : présentation.

Page FB | Goormand sur FB

Abonnement mail
A venir….

Thèmes qui seront abordés dans de prochains billets :

  • Timeline, la suite
  • To lick or not to lick
  • La loi du silence
  • Suite de la série "de l'origine ... à l'orgie"
Statistiques
Le blog libertin-goormand.net c'est :
Lun 13
Août
2012

PostHeaderIcon WE mais non...

La politique tarifaire d'un club est un sujet qui revient souvent sur la table entre libertin.

Tel club est moins cher, ou offre de meilleures prestations, de meilleurs horaires d'ouverture, est plus propre, les boissons sont moins chères etc...
Sans parler des tarifs pour les hommes seuls par rapport aux couples, des femmes seules qui payent ou non, il y a toujours un débat animé entre libertins qui discutent de leurs clubs préférés (ou non).

C'est dire si la politique tarifaire d'un club est quelque chose de sensible et de hautement stratégique, d'autant que la concurrence des soirées privées est réelle.

Lors d'une récente visite au WE, j'ai pu (avec quelques amis et amies) vérifier comme une politique de tarif inadaptée pouvait poser des soucis.
En effet, depuis le mois de Juin le club ouvre désormais les vendredi après-midi et propose l'entrée "libre" aux couples et femmes seules.

Club WE

 

Ce produit d'appel a sans doute pour but d'amener les couples et femmes seules à fréquenter le club sur ce nouvel horaire, en vue de se rattraper sur les entrées "hommes seuls" par la suite, puisque sur cet horaire le club est mixte.
Bref, rien de bien nouveau, certains clubs pratiquent déjà ce genre de tarification, bien qu'elle soit souvent assortie de "consos obligatoires" (ce qui revient à une entrée à faible tarif avec conso incluse, en fin de compte).

Le site du WE indique des consommations à 18 €, sans caractère obligatoire. Même si l'on dit généralement que la limonade fait vivre les établissements nocturnes, on dépasse là le record du No Comment, qui vous douchait déjà bien avec le soda à 15 €.

Malgré notre première intention, par cette offre alléchés, nous décidons pour cette sortie à 5 (dont 3 femmes) de tester la formule, d'autant que 3 d'entre nous ne connaissent pas encore le WE.
Nous passons un bon moment dans ce club à l'architecture pour le moins verticale1 mais aux coins horizontaux toujours aussi agréables.

Petite nouveauté depuis notre dernière visite : le filet qui permettait de coquiner tout en voyant / se faisant voir du niveau inférieur a disparu, et un coin câlin s'est transformé en blackroom.
Ces changements montrent que le club est entretenu et que de petits ajustements y sont effectués régulièrement, ce qui est toujours appréciable.
C'est dommage pour le filet qui avait un côté fun et inédit, mais il faut reconnaître que ce n'était, en pratique, pas confortable du tout.

Nous laissant déborder par le temps (qui passe toujours trop vite lorsque l'on est en bonne compagnie) une partie de groupe se voit contrainte de quitter les lieux sans délai.

Au moment de récupérer leurs affaires, le gérant leur demande s'ils ne veulent pas boire un verre.
Pressés et pas forcément enthousiastes à dépenser 18 € dans un verre, ils déclinent.
A ma grande surprise, nous nous voyons déclamer une tirade fort peu commerciale sur le respect du lieu, les coûts de fonctionnement du club, qu'il va "falloir nettoyer derrière nous", que ce ne sont pas 8 € qui vont nous tuer (bizarre, le site indique bien 18 €) etc...

Faut-il préciser que nous avons joué de façon "libertine", ne nous cantonnant pas à prendre le club pour un hôtel gratuit, dans la mesure où nous avons fait participer le seul homme seul présent2 ?
Quelque peu refroidis, nous décidons avec missdactari de quitter les lieux également, alors qu'il nous restait du temps devant nous (nous étions même éventuellement disposés à prendre un ou deux verres, mais certainement pas sous la contrainte).

Nos amis tiennent bon, ils sont pressés... nous quittons donc tous rapidement le WE dans une ambiance lourde.

S'il est bien une chose qui n'a pas été respectée ici, c'est la tarification annoncée par l'établissement.
Le seul homme seul présent à ce moment n'a certes pas dû aider à rentabiliser ce nouveau créneau... pour autant lorsque l'on annonce un tarif, la moindre des choses est de s'y tenir.

A ce jour, le site du club indique toujours les mêmes tarifs pour le vendredi après-midi.

Gageons que cette attitude n'était qu'un faux pas à mettre sur une mauvaise humeur passagère, ou que la formule sera revue de façon à être plus adaptée aux objectifs de l'établissement.
En attendant, je suis moins enclin à retourner dans ce club, dans lequel j'avais pourtant passé quelques soirées bien agréables, et qui garde malgré tout de nombreux aspects positifs.

 

Le logo vient du site web du club WE.

 

  1. compte tenu des nombreux étages []
  2. qui sinon aurait probablement trouvé son tarif bien élevé pour un club vide []


Il y a 21 commentaires pour “WE mais non...” Flux RSS des commentaires

  • missdactari

    Je reste très déçue par le ton franchement colérique du patron, et ses arguments foireux " vous ne me respectez pas "...

    C'est vraiment un suicide commercial de sa part, parce qu'avec un simple " bonne fin de journée, au revoir " et un sourire, nous aurait, je pense tous les 5, donné envie de revenir dans ce club qui nous a tous plu. Et aussi en horaire payant, puisque nous n'avions pas choisit le vendredi après-midi pour sa gratuité, mais pour l'horaire qui convient au parents qui ont des enfants à faire garder.

  • Encore Accord

    Nous envisageons d'y aller ce week-end...Entrée payante, et pas donnée tout de même, mais nous sommes curieux. Espérons que l'accueil sera meilleur, sinon ce sera la première et la dernière fois...
    Mais je note qu'à part ça, tout vous a plu dans le club.

  • Comme une image

    Ah ! Je n'ai pas encore mis les pieds au WE qui est le seul club que je ne connaisse pas encore et que j'aie envie de découvrir…
    M'enfin, ce que vous en dites n'est pas très encourageant !

  • missdactari

    Jusqu'à ce " pétage de plomb " du tenancier, c'était un club que j'appréciais ( 5-6 sorties ), et que je recommandais, même si il peinait à décoller ( peu de monde par rapport à la surface disponible ). Justement j'encourageais du monde à aller le faire décoller parce qu'il a un bon potentiel, par ses coins câlins grands et ouverts.

  • Goormand

    Il ne faut pas non plus flinguer un club pour une déconvenue, il a des qualités certaines, et il ne faut pas hésiter à y faire une visite pour le découvrir.
    Mais cet écart est tout de même fort dommageable.

  • Comme une image

    Invitez-moi la prochaine fois 🙂

  • EpicurianVibes

    Je trouve que c'est symptomatique.. dans le sens où il y a une volonté claire et consciente d'attirer du couple et de la femme seule pour satisfaire la machine à cash que sont les hommes seuls.. C'est manipulateur comme méthode commerciale. J'aurai plutôt tendance à dire que ce n'est pas un simple écart.. c'est mon point de vue perso il n'engage que moi.. un simple écart aurait été de tenter de les faire consommer.. et si ça marche tant mieux sinon tant pis et grand sourire et à bientôt.. .. mais de là à insister lourdement et laisser un goût amer en sortant du club à des clients qui ont respecté ce qui était annoncé, puis vouloir les culpabiliser avec le coup bas du "vous me respectez pas".. Il y a une marge.. En tous cas ça ne me donne pas envie d'y aller même pour faire un tour..

  • Comme une image

    J'aurais tendance à penser à une mauvaise réaction d'un commerçant devant le faible chiffre d'affaire de la journée. Peut-être est-il au bord du dépôt de bilan ? Le cul fait-il autant vendre que ça. Je ne sais pas trop dans quelle mesure ce bizness est rentable.
    Moi, j'ai en tout cas constaté que les prix au Moon City avaient méchamment augmenté (mais la fréquentation est toujours au rendez-vous, je pense donc que c'était plutôt un effet d'aubaine) et qu'il fallait désormais réclamer le remboursement de la caution de 2€, ce que je trouve mesquin (du coup, c'est celui qui réclame qui passe pour un mesquin, ça m'agace).

  • missdactari

    Par la gratuité ( ou " accès libre " ) pour les cpl et F, on pourrait effectivement penser que le club ne marche pas. Les concurrents ouverts aux mêmes horaires sont payants, et fréquentés.
    Mais c'était le 2ème vendredi aprem d'ouvert, c'était tout nouveau, il faut du temps pour que la clientèle parisienne ait connaissance de cette nouvelle ouverture, et y vienne.

    Et ce n'est de toute façon pas de la faute des clients ( qui y viennent ! ) si l'établissement ne va pas fort. Comme tu le fais remarquer, d'autres augmentent leurs tarifs, et ont toujours autant de monde.

  • Goormand

    En tout cas je ne suis pas le seul à trouver ça abusif de devoir réclamer les 2 € de la caution de son casier au MoonCity (caution qui se transforme de fait en pourboire déguisé et limite obligatoire).

  • Volubilis

    Bonjour Goormand, je découvre ton blog...

    Finalement, vous tous, quand vous allez en club, qu'aimeriez-vous y trouver au niveau de l'accueil, comme de "l'équipement" ?

  • Goormand

    Bienvenue ici, et désolé pour le message qui est tombé dans les filets de l'antispam...

    Il est bien difficile de décrire le club idéal, d'autant que nos envies peuvent être diverses.
    On pourrait surement en débattre pendant des heures...

    De manière générale un personnel souriant et prévenant ne peut jamais faire de mal.
    Au niveau des installations, c'est avant tout la propreté qui est indispensable.
    La décoration, qui reste assez subjective, doit nous mettre dans une ambiance coquine, l'éclairage être adapté.

    Dans le cas d'un sauna, un jacuzzi avec de l'eau à bonne température est tout à fait appréciable.

    Ensuite, un élément fondamental dans la réussite d'une sortie en club, c'est la clientèle.
    C'est probablement ce qui est le plus délicat et prend le plus de temps à acquérir pour un établissement libertin.

  • missdactari

    Et oui difficile de décrire le club idéal pour SOI, qui ne sera pas l'idéal des autres ( voir les avis très contradictoires qu'on peut lire sur le net à propos de tel ou tel club ).

    En rapport à ce billet : une tarification clairement affichée, et clairement respectée me parait indispensable. Un personnel accueillant est attendu, comme dans n'importe quel lieu où l'on se rend, mais on peut s'en accommoder si ce n'est pas le cas.

    Ensuite la déco, l'infrastructure, les prestations, c'est subjectif, chacun ses goûts, il en faut pour tout le monde.

    Ce qui fait une sortie en club, c'est à 90% la clientèle. Le choix du club d'avoir tel ou tel client, ou ses capacités à attirer chez lui tel ou tel style de clientèle.

  • Volu

    Merci Goormand, c'est la faute à mon blog, pondu sur un site dont se méfient toutes les autres plates-formes... c'est overblog pourtant mais bon...

    En fait, je ne suis pas "club" ces endroits me mettent mal à l'aise, je ne sais pas le bruit, la lumière, j'aime pas (ce qui ne veut pas dire que je fréquente pas, d'ailleurs)... Je préfère les ambiances plus douces, plus intimes...

    Nous réfléchissons, avec Graindorge (Mr Volu)à créer un lieu d'accueil libertin, dans les années à venir... quelque chose d'aquatique, c'est clair ! Mais surtout, quelque chose très... "nature" (j'entends par là, nature, avec des zoziaux, des massages, de l'herbe et une bibliothèque type curiosa...), mais pas "club".

    Merci, donc, pour ta réponse !

  • Goormand

    Ah oui décidément, l'antispam ne t'aime pas, c'est embêtant...

    Le bruit / la lumière, c'est valable quelque soit le club ? (en trop ou en pas assez d'ailleurs ?).

    Question bruit, entre l'Eclipse et l'Overside y a quand même une sacrée palette !

    Et idem question luminosité, à mon dernier passage aux Chandelles, sans passage par le resto pour m'habituer à la lumière inhabituellement faible, j'ai cru que j'avais perdu en acuité visuelle...

    Le principe du lieu d’accueil libertin à l'air sympa 🙂

  • Volu

    Je suis allergique aux ambiances type boîte de nuit, en fait.. de Dijon, je fréquente surtout le sauna Bossuet, ambiance paisible, ça empêche pas de faire couiner le skaï dans les étages...

  • Goormand

    OK... donc effectivement plutôt branchée ambiance sauna / jacuzzi de fait...

    Ou alors Chandelles en après midi, la musique d'ambiance assez discrète et ça ne danse pas, sauf exception.

    Dans tous les cas, faire couiner le skaï (ou tout autre revêtement dont sont faits les coins câlins) fait partie de l'essentiel !

  • lienty

    C est clair que le tarif fait jazer...

    Pour ma part je trouve que quelque soit le club ( je sors les sauna car les pratiques sont un peu différentes), le tarif revient a peu prés au même.

    On sort on raque, n aimant pas me brider cela me revient toujours au moins à 150 euro.

    Et en y regardant de plus pret cela me coute la même chose que je sois en couple ou en homme seul. ( en gros 4 consos ou 8 consos on est plus à 20 euro des qu on dépasse les 150)

    Aujourd hui les clubs se sont bien vidés, et j invite ceux ci à réfléchir sur le mode de consommation ,si ils veulent inverser la mode des soirées privées. Je suis persuadé que le club qui saura rendre accessible sont établissement aura du monde , car un club est souvant mieux qu une soirée privée. ( choix des boissons, plus de monde normalement, des infrastructures, des vrai salons adaptés ...)

    J'en veux pour preuve cette mode ( comme le faisait ML d'ailleurs il y a quelques années) de voir maintenant des organisateurs de soirée investir les clubs. Les clubs ne pouvant plus se remplir par eux meme c est les organisateurs qui ammennent le monde.

    Je pense que ce phénomene est lié à une sclérose intellectuelle des clubs qui n'arrivent pas a ce remettre en questions.

  • Goormand

    Les arguments sont implacables... il me semble que beaucoup de couples qui débutent en club se retrouvent assez vite en soirées privées, pour ces raisons.

    Et la conséquence des soirées "organisées en club" semble assez logique, le lieu restant au final bien mieux adapté.
    A voir de récentes ouvertures menées par des patrons qui ne sont pas eux même libertins, je me demande si l'on ne tient pas là une des causes du phénomène ?

  • missdactari

    150€ chaque sortie ! Sic !
    Je partage l'envie de profiter au maximum, sans se priver, mais on peut quand même passer une bonne soirée sans prendre 4 consos en plus de celle comprise dans l'entrée... Ou sortir en aprem ( même le week end ), souvent moins cher que le soir.
    Plus une sortie est chère, plus on est déçu si elle est imparfaite. Donc en évitant de payer autant, la déception serait peut-être moindre ?
    La sélection de la clientèle par le fric ne marche pas, on est là aussi d'accord.

    Avec Goormand nos sorties nous reviennent dans les 20-80€. Bon il faut dire qu'on commence à bien maitriser le sujet, on optimise dans le choix des lieux et des horaires, 9 fois sur 10 on sait avant même de sortir que la sortie sera très satisfaisante, et vaudra bien son prix. Pour des débutants c'est moins évident, et surement plus sécurisant de se tourner vers le privé.

    Les organisateurs extérieurs qui viennent en club pourquoi pas, MAIS à condition que le club préviennent bien sur son site, et pas seulement 3 jours avant, pour qu'on puisse éviter cette soirée si elle ne nous branche pas. Chaque organisateur a son style perso, et sa clientèle, parfois radicalement opposé à ce qu'est habituellement le club. Ces soirées " avec organisateur " sont parfois un peu plus chères, alors si c'est pour qu'elles nous paraissent moins bien que ce que fait le club tout seul d'habitude... non merci !
    Voir la réputation des soirées mixte de Jade au Château des Lys, une catastrophe... ( de sources, nombreuses, et fiables ). Alors que le club en soirée " normale " est chouette. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi ils se mettent ce bâton dans leur roue, j'espère que ce n'est pas par soucis financier.

    Pour ceux qui aiment le style perso d'un organisateur, c'est pas mal de changer de temps en temps de club en le suivant dans ces soirées. Un peu comme une bande de copains qui sortent toujours ensemble, en changeant d'endroit de temps en temps.

  • lienty

    Jade est passée au quai 17 il me semble ces derniers temps et perso au chateau ou au quai ou ailleurs, j ai pour le moment toujours évité. mais c est un apriori, je n ai pas d'infos particuliere sur ses organisation.

    Pour le tarif no comment, chacun ses fantasmes, ses habitudes ses freins...

Laisser un commentaire