Fred Goormand

AvatarHomme en couple libertin, francilien, jeune quadra dynamique.

Adepte sans borne du cunnilingus, inscrit au don d'orgasmes.

Pour en savoir plus : présentation.

Page FB | Goormand sur FB

Abonnement mail
A venir….

Thèmes qui seront abordés dans de prochains billets :

  • Timeline, la suite
  • To lick or not to lick
  • La loi du silence
  • Suite de la série "de l'origine ... à l'orgie"
Statistiques
Le blog libertin-goormand.net c'est :
Mer 3
Novembre
2010

PostHeaderIcon Inspiral, le bien nommé

Pour ce billet, il ne sera point question de scènes coquines ou de techniques de butinage...
En effet à travers ces pages vous aurez aussi, veinards que vous êtes, des comptes rendus de produits testés (et parfois approuvés) par le lapin rose.

Pour cette fois c'est d'un préservatif pour le moins innovant qu'il s'agit.
Son petit nom, Inspiral, est bien choisi. Son "truc en plus", c'est sa forme spiralée, bien inspirée (je vais y revenir).

Les Inspiral sont disponibles en boite de 6 (du moins en France), cartonnée et de couleur bleue.

Si vous ne lisez pas l'allemand, passez directement au déballage !

Toutes les inscriptions sont en allemand (alors que le fabricant est semble t-il indien).
Le choix de cette langue pour l'emballage est certainement stratégique, on sait nos voisins teutons plutôt joueurs et amateurs de produits liés à la sexualité.

La première chose qui choque lorsque l'on ouvre la boite, c'est la taille des étuis,  plus grands que ceux d'un préservatif classique...

Un bel étui bleu, inhabituellement grand et épais.

Une fois déballé, ce préservatif est tout aussi déroutant : d'un premier abord assez large, il semble particulièrement "fouillis" et mal enroulé, comme s'il avait été plié un peu au hasard.
Tout cela est pourtant prémédité, et lié à la forme spiralée de la partie supérieure du préservatif.

Le déroulage est d'une certaine manière facilité puisque cette forme de coquillage au niveau de la "tête" permet de se rendre compte immédiatement si on l'a déroulé à l'envers.
La texture au touché est elle aussi inhabituelle, on ressent de nombreux plis et replis et le préservatif semble plus épais que la normale.
Il en ressort une impression de solidité, ce qui au final parait assez logique compte tenu de son mode de fonctionnement.
A l'inverse on pourrait craindre pour les sensations venant d'un préservatif d'apparence aussi épais.
Pourtant il s'avère qu'il est tout à fait dans la norme avec 0,060 mm... la sensation doit donc venir de la qualité du latex utilisé.

A l'usage, la forme de la tête facilite grandement la mise en place... en effet elle n'est pas conçue pour épouser parfaitement les courbes de l'anatomie masculine et donc ne sert pas autour du gland.
Le reste du préservatif reste classique, en forme de tube avec une bague à la base.

Non ce n'est pas une glace italienne, mais c'est quand même très bon.

Dans le feu de l'action, l'effet de la tête spiralée est tout à fait convaincant, du moins en ce qui me concerne.
Sous les va et vient, l'extrémité en forme de coquillage va bouger et se déformer, se serrer et se desserrer autour du gland, causant diverses frictions délicieusement stimulantes1.
D'après divers rapports de tests et témoignages glanés sur Internet, les retours vont du "c'est très agréable pour la partenaire pénétrée"2 à l'indifférence.

Compte tenu du mode de fonctionnement "mécanique" de l'Inspiral on comprend mieux cette nécessaire solidité, vu les contraintes auxquelles il est exposé3.
Je ne déplore jusque là aucun incident, et j'ai toute confiance dans ce préservatif qui est mon préféré du moment.

Reste à savoir s'il peut plaire à une majorité...

On peut s'interroger sur la pertinence de la forme spiralée en fonction des diverses anatomies.
Pour un gland en champignon (ou en sablier) - c'est mon cas - il est très certainement d'une redoutable efficacité, la stimulation obtenue compensant largement l'épaisseur ressentie.
En revanche, il est possible qu'elle soit moindre chez ceux dont le gland est moins "débordant".
On peut s'interroger sur la bonne tenue de ce préservatif sur des verges plus ou moins larges.

Au final, c'est un préservatif à tester d'urgence, et qui ne laisse pas indifférent...
N'hésitez pas à venir poster vos expériences ici même !

Pour les curieux, un petit tour sur le site du fabricant4 vous révèlera les autres produits de la gamme (pas forcément disponibles en France) notamment un "spiral II", un préservatif en forme de dauphin, un prototype double épaisseur pour le moins recherché, ainsi que des préservatifs féminins qui ont l'air dignes d'intérêt.

  1. A noter que je ne l'ai pas (encore) testé en pénétration anale. []
  2. Les avis féminins en commentaire sont les bienvenus ! []
  3. Inspiral dispose bien sûr du marquage CE, il est conforme à la norme ISO 4074:2002 []
  4. EDIT : lien retiré, le site ne répond plus, essayez donc Medtech Products LTD ou Inspiral sur votre moteur de recherche préféré []


Il y a 2 commentaires pour “Inspiral, le bien nommé” Flux RSS des commentaires

Laisser un commentaire